Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2017-10-21T14:26:31+02:00

J'ai accouché sous péridurale.

Publié par AntivirusMaman
Source : http://1.bp.blogspot.com/-Y2HD81ZAuGs/T1J4jhBC01I/AAAAAAAAFG8/66IZ4hvetZE/s1600/Pe%25CC%2581ridurale2.gif

Source : http://1.bp.blogspot.com/-Y2HD81ZAuGs/T1J4jhBC01I/AAAAAAAAFG8/66IZ4hvetZE/s1600/Pe%25CC%2581ridurale2.gif

Je ne m'étais pas vraiment renseignée sur les risques ou les effets, je savais que j'étais chochotte, j'avais besoin de cela pour me rassurer. Je n'avais pas peur de l'accouchement en lui-même, j'avais peur d'avoir mal. 

Dès que j'ai ressenti mes premières vraies contractions, je me suis raccrochée à cette idée "j'aurais ma péridurale". La sage-femme nous a conseillé d'attendre avant d'aller à la maternité, d'attendre avant la pose de la péridurale car elle ralentit le travail.

J'ai donc sagement patienté 48 heures. Et puis, mon corps commençait à lâcher malgré l'excitation, donc nous sommes allés à la maternité.

Quelques semaines avant, j'avais rencontré l'anesthésiste de la maternité, qui m'a parlé des risques et du déroulé de la péridurale. Il m'a examinée et a vérifié que je n'avais pas de contre-indication (scoliose, problèmes sanguins ou neurologiques, tatouage dans le bas du dos etc.) et m'a montré par toucher où serai posée la péridurale.

Il était 1h30 du matin quand on me l'a posée. D'un côté, je voulais attendre plus, pour montrer que j'étais courageuse, de l'autre, j'avais peur qu'il ne soit trop tard pour me la poser. Au final, j'ai appris qu'il n'est jamais trop tard, et que si on nous le dit, c'est que les médecins ne veulent pas s'embêter à la poser. 

L'avoir m'a aussi rassurée pour la césarienne : ils n'ont pas à me repiquer.

Après avoir fait sortir le papa de la salle de travail, je me suis assise (toute morte de peur, bien sur... Ai-je dis que j'avais peur des aiguilles ?), j'ai fait le dos rond, et j'ai attendu qu'on me pique. Suite à une première piqûre pour anesthésier (que j'ai légèrement sentie... mais face à la douleur des contractions, c'était que dalle), l'anesthésiste a mis bien 20 bonnes minutes pour rentrer correctement le cathéter. Je me suis ensuite re-allongée et j'ai sentie une douce chaleur envahir mon corps, et la douleur s'estomper.

Cependant, le travail a été fortement ralenti. J'étais à 5 quand on me l'a posée. On a du me percer la poche des eaux, ça avançait doucement. Il faut dire que la miss n'était pas coopérante, elle n'était pas descendue, ce qui n'aide pas l'ouverture du col. 

Après avoir vidé une première poche de produit et m'être pris une remarque désagréable de l'infirmière ("ah oui, vous avez beaucoup tiré dites-donc". Connasse.), j'ai senti les douleurs revenir. On m'a changé le produit pour m'en proposer un plus fort. J'avais le bouton pour m'en auto-administrer, et la pompe bloque si j'appuie trop souvent. 

Le temps passe, je ne sens plus ma jambe droite. Effet secondaire de la péridurale. J'ai un peu peur, mais sur le coup, je ne percute pas. Je bouge mon pied, mais le reste de la jambe ne suit pas.

Je suis à 9,5, le bébé n'est toujours pas descendu. Il est 15h, je suis épuisée. On décide de me donner un 3e produit, qui m'a fait dormir pendant 1 heure. J'ai commencé la poussée à 17h. Ma fille est sortie à 17h49. 

Je devais pousser pendant une contraction. Le soucis ? Je ne sentais plus du tout mes contractions. Je me suis basée sur le monitoring et sur l'aide d'une sage-femme pour savoir quand pousser. Après, je me concentrais aussi sur les contractions, je ne pensais qu'à cela. Cela m'a aidée à ne pas voir le temps passer. C'est bizarre, même si mon accouchement a duré 16h, je n'ai pas eu l'impression qu'il a duré aussi longtemps.

Cependant, j'ai eu très très mal à l'estomac. Je suis fragile à ce niveau-là. Avant la pose, on m'a fait prendre un produit qui protège l'estomac. Mais vu que j'ai eu des doses de cheval, et que ça a duré, le produit n'a plus vraiment protégé... J'ai eu de bonnes douleurs pendant plusieurs jours. Attention donc si vous êtes sensibles à ce niveau-là. 

Par contre, j'ai quand même senti le moment où le tracto-pelle est sortir de mon vagin. 

Heureusement que j'ai eu la péridurale pour ma déchirure, mon épisio et les forceps... 

Si je peux vous donner un conseil, c'est de demander la péridurale, d'aller au RDV avec l'anesthésiste, quitte à ce qu'au dernier moment vous la refusiez. Parce que c'est moins évident, dans l'autre sens. On peut toujours se rétracter, personne ne peut vous obliger à la prendre, c'est à vous de voir avec votre résistance à la douleur. 

La péridurale est sans danger pour le bébé, mais sachez qu'une petite dose lui parviendra forcément... Vous savez que quand ma fille est née, elle n'a pas pleuré ? Alors forcément, j'étais inquiète. C'est juste qu'elle était fatiguée et / ou shootée par la péridurale elle aussi. 

Maintenant que je sais ce qu'est un accouchement, je ne sais pas si je demanderai une péridurale pour le prochain, si prochain il y a... C'est à voir, j'ai encore le temps. Je n'ai pas eu toutes les sensations que j'aurais voulu avoir (pour sur, je ne sentais plus rien !).

Et vous, vous l'avez eue cette péridurale ? Vous comptez la demander le jour J ? Pourquoi ? Dites-moi tout dans un commentaire ! 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog