Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2020-03-28T07:43:13+01:00

Le deuil du sport

Publié par AntivirusMaman

J'ai mis longtemps avant d'annoncer ma grossesse à mes proches ou collègues. D'ailleurs, il y en encore qui ne sont pas au courant. 

J'ai voulu, au début, me faire surprendre. Bon, pas trop tôt, donc au début je cachais mon ventre. Mais par la suite, dès que l'écho du premier trimestre fut passée, j'ai attendu qu'on me grille. 

Eh bien figurez-vous que peu de personnes y sont parvenues. Celles qui me connaissaient bien ont vu que j'avais pris des seins et du ventre (je l'avais plat avant, je tiens à le souligner car j'ai passé plus de 25 ans avec un bidon, il a fallu attendre que j'accouche de mon premier enfant pour avoir des abdos apparents et un ventre plat haha). Mais ce qui a mis la puce à l'oreille aux autres, c'est que j'ai levé le pied concernant le sport.

(ah, et il y a aussi les personnes qui n'ont rien remarqué du tout, et là je remercie ma fille de leur avoir dit, sinon j'y sens gros comme une maison que même à terme elles n'auraient rien vu...). 

Donc j'ai bien bien limité le sport. Je pratiquais le vélo. Pas de là à faire 50 bornes par jour, mais j'appréciais une dizaine de km avec ma fille. Donc là, j'ai arrêté à cause des risques de chute (déjà accentués par la présence de ma fille à l'arrière). 

Ensuite, je courais. Pas énorme énorme mais une dizaine de km par semaine en 2 fois. 

J'ai eu des douleurs ligamentaires, j'ai préféré tout arrêter. Je continue à marcher bien sûr. Mais le footing est trop violent pour mon corps. 

Je continue la natation. J'ai modifié mon entraînement. Avant je faisais 1500m en crawl palmé. Désormais j'ai lâché et les palmes et le crawl. Donc je brasse. Forcément, je fais du sur place. 

J'ai commencé à faire 1000 M puis j'ai augmenté la distance. Je tiens 1500 M désormais (en un peu plus de 45 min). J'aimerai viser les 2000m (en plus de temps bien sûr, mais je travaille sur l'endurance car je ne veux pas perdre min souffle).

En effet, le footing m'a permis d'acquérir de l'endurance (j'ai pu courir 9km en presque 1h30, enceinte de 15 jours !) et je ne tiens pas à perdre mes efforts. 

Donc moi, grande sportive, je me suis retrouvée à seulement nager. J'ai extrêmement mal vécu cela, j'ai beaucoup pleuré au début car le sport me manquait. Cela faisait aussi partie du fait que je ne voulais pas annoncer ma grossesse. Je ne voulais plus de cet enfant. Je voulais encore courir, rouler. Être libre.

Les gens qui me disaient "félicitations", je les envoyais paître. Ils ne comprenaient pas. Moi non plus. C'était plus fort que moi. J'étais en colère. 

Égoïste. 

Oui, je sais. Je ne pense qu'à moi. Mais j'ai travaillé dessus. Mon corps est en location. Après l'accouchement, je compte bien me remettre au sport. J'ai besoin d'un mode de garde pour la grande (le bébé fera du jogg-poussette !), je compte sur min homme. Au pire, quand je reprendrai le travail, j'irai courir sur ma pause de midi. 

Je m'accroche à ces idées. 'après'. C'est temporaire. 

Et bizarrement, dès que j'ai digéré cela, vers 3 mois 1/2, mon ventre s'est développé un peu plus. Soit c'est parce que à cette date, le bébé a poussé, soit c'est le côté psychologique. Je penche pour la seconde option, cf. Les dénis de grossesse. 

Voilà, je n'avais pas eu ce "soucis" avant cr je n'étais pas sportive. Je n'en avais pas "besoin". Mais quand on tombe dans le sport, c'est comme une drogue. 

Ah, et forcément, je bouge moins, donc j'ai pris "plus" de poids. J'ai peur de ma sage femme, j'aime pas avoir des remarques sur mon poids... 

Aller, je file à la piscine moi ! Bonne journée. 

Le deuil du sport

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog